Sunday, March 05, 2006

Formatage et stage poterie

Hier soir , en parenthèse d'une frucueuse et chaleureuse réunion de travail sur fond de Boeuf bourguignon, nous avons ;, mes camarades Artaud, Pedron et moi-même observé les errances télévisuelles du petit monde de la musique.Comme dans les pays à deux vitesses où il n'y a que très pauvres et très riche , le monde de la musique qui passe par le desespérant canal de la télévision semble se diviser en deux catégories .Le grand Capital , formaté-bon sentiment, meilleur ami un peu canaille Iggy Pop aspartam(Cali dans un consternant pastis(che) de Pina Baush , se barbouillant de rouge à lèvre en embrassant des mannequins-certainement une habile métaphore sur notre monde tellement déshumanisé , Zazie , en grande soeur, copine idéale, toujours sympatoche -prête à rendre service,égérie de la fraternité dans le joli monde du Show business, un concentré consensuel, Souchon-molesse, homme sandwich lexomil...Etc. Etc.
En face , les sympathisants stagiaires macramé-poterie , qui font tout avec rien , remercient sans mots , à grand renfort de Human beat(?)box, détournant ainsi le ridicule et le non-sens de leur présence en ces lieux.Attitude ; je suis là , je ne cautionne pas , mais faîtes moi voir cette statue , bon allez , je prends , ça peut toujours rendre service...(Je ferais probablement de même à leur place.)
Et Nagui/Drucker en fossiles, Drucker, trempé dans la javelle sans âge ni couleur et Nagui , l'homme de gauche de la télé de droite, toujours content de parler des intermittents , des arabes, du Laïïve avec de vrais morceaux de musiciens, du sexe qui ne sent pas trop le foutre..
Et puis , il y avait heureusement quelques ovnis(on devient vite ovni dans un paysage sur-identifié) qui nous ont donné une seconde d'espoir.Comme Pauline Croze, qui chante comme si elle était perdue dans un labyrinthe, les yeux fermés...plus de caméras, Nagui n'est qu'un vieux souvenir, Drucker dans l'air.Même katerine et son festival de sous-pull tout en société du spectacle, ça tourne , c'est un show, pas de discours nébuleux-cela dit , ceux-là , on ne leur a pas beaucoup donné la parole.Cyril Atef nous a tout de même fait quelques effets de T Shirt rarement vus à la télé , il y a eu un peu d'espoir , tout de même.Mais , on s'y perd, qui dit vrai ?qui bluffe , un vrai poker ...
Camille, l'allumée de service...Le jour où Jamiroquoi(Ou JK si tel est bien son nom )a décidé d'arborer un bonnet en poil d'autruche et corne d'auroch,l'inconscient stephane Merveille-son vrai nom - ne pensait pas à l'avenir... Il a dû amèrement le regretter lors de ses tournées sous les tropiques...Le jour où camille ne fera pas la folle , est-ce qu'on la reconnaîtra?, une vraie folle ne va pas chercher une petite (et hideuse)statuette en métro ou taxi (au côté de son chef de produit , à qui on a momentanément coupé les vivres pour cause de péril- financier- en- la -demeure-il -va- falloir- payer- le -taco- de- ta- poche -mon- pote-)
Je m'emporte , me direz-vous , mais tous ces gens , ce n'est pas de leur faute, c'est celle de la télé, qui montre la vie en une dimension;plate, comme une limande.On ne sait plus qui est vrai , qui croire,à qui offrir ses yeux , son émotion, les petits poils qui se dressent.On en arrive à soupçonner tous les bons sentiments , toutes les initiatives , tous les élans .
Mais voilà , lorsque , très rarement , à la dîte télévison, quelqu'un se lève et dit la vérité ,simplement, ça résonne fort , le silence se fait dans les foyers , on se met à écouter, à tendre l'oreille , à aller vers , plutôt qu'à recevoir, hagard .
C'est très rare; une bonne raison donc de ne pas perdre de temps à espérer ces moments- là, qui eux habitent dans la vraie vie ,la rue , les maisons et ne passent ni par les satellites , ni par les annonceurs...
Donc , tant de bonnes raisons pour s'éloigner prudemment de ce qui nous tient si loin des choses, de l'envie de croire ou d'espérer , de donner du crédit à un discours politique ou artistique.C'est foutu , trop tard , le bateau a coulé , il y avait trop d'obèses dessus. Tous au régime...Zoom arrière ...sur le monde .
Pendant ce temps chantent Dan Penn , Spoonner Oldahm , qui ont écrit des dollars et des dollars de hits , et on y croit , la soul, l'âme est là , on n'en doute pas une seconde , pourquoi?
Moments From This TheatreDan Penn /Spooner Oldahm-Proper.
Stay alert

9 Comments:

Blogger Pazpatu said...

Il faut tout de même ajouter qu'on revient de loin : il y a peu, c'étaient Obispo, Goldman et consorts qui venaient chercher les statuettes... Certes, cette cérémonie n'était pas glorieuse, mais par moment, il y soufflait un tout petit vent frais. Enfin.

11:32 AM  
Blogger yvinek said...

That's right , mais on sait ce que c'est un dimanche après un couché tardif , on est un peu vaseux,remonté .Cela dit , la telévision, même après une nuit de 15h, je SAIS qu'elle fait du mal au monde , beaucoup de mal , insidieusement , on croit le savoir , on n'en sait pas le quart , le dixième .Va de retro

3:19 PM  
Anonymous rubens said...

et bien moi je defends avec acharnement la television.. Desolé mon cher Daniel, mais il est reducteur d'attribuer ce rôle aussi negatif à la television, surtout depuis que les technologies nous offrent une multitude de programmes adaptés à nos besoin intellectuels..
Simplement, il faut savoir la dompter, la television.. :)
au fait, j'ai eu 28 ans y'a deux jours, on s'est connu quand j'avais 14 ans.. :-) ca se fete, non?

2:25 AM  
Anonymous rubens said...

j'ai oublié un "s" à "besoins"..

2:26 AM  
Blogger Mwanji Ezana said...

J'ai regardé le dernier tiers de l'émission, en revenant d'un concert de Dino Saluzzi en duo avec une violoncelliste.

Questions:

pourquoi Drucker passe-t'il encore à la télé? J'ai regardé une partie de son hommage à Gainsbourg le lendemain à Vivement Dimanche... s'il y a quelqu'un qui soit à l'opposé de Gainsbourg, c'est bien Drucker. Au moins j'y aurai vu Régine chanter "Les bleus" et habiter la chanson comme le faisait à l'époque Billie Holiday.

pourquoi Nagui et Drucker n'arrêtaient-ils pas de se marcher sur les pieds? Ils sont pas tous les deux présentateurs (vedettes) depuis des décennies?

pourquoi la musique noire est-elle limitée à un prix fourre-tout et condescendant (cf. le dédain affiché par Drucker)?

pourquoi Didier Lockwood a-t-il déployé un "humour" qui aurait peut-être marché avec des gamins de 8 ans, mais certainement pas à minuit trente?

J'ai bien aimé la performance (et pas seulement musicale) et le message de Disiz La Peste. Au moins il y avait beaucoup de musique, dans cette émission.

4:02 AM  
Anonymous Seb - W&T said...

Houlà, je vous trouve bien aigri par rapport à cette cérémonie, et limite dédaigneux par rapport aux artistes présents. Alors certes, tout n'est pas parfait, mais je rejoins Pazpatu : on revient de trèèèès loin. Il y avait bcp de positif dans cette cérémonie. Par exemple, mes parents qui n'ont pas de curiosité musicale particulière ont découvert avec plaisir des interprètes qu'ils ne connaissaient pas du tout.

Et puis je trouve un peu abusé de comparer, par exemple, Cali à du sous-Iggy Pop. A ce moment là, on peut tout comparer par rapport à des légendes de la musique, et on ne verra que du "sous-quelque chose".
J'avoue que le dédain affiché dans ce post me gène, car je le trouve, excusez moi l'expression, snob. Cette cérémonie s'adresse avant tout au grand public. Et pour une émission grand public, j'ai trouvé cette édition drôlement bien.

Sinon par rapport au post de Mwanji : dire que Drucker est à l'opposé de Gainsbourg est un peu abusé... Gainsbourg a toujours été dans les émissions de variétoche, de Guy Lux à Patrick Sabatier en passant par Foucault. Il ne s'est jamais plaint de leur côté populaire et "gendre idéal".

Voilà. Tout ça pour dire qu'il faut arrêter de croire que la musique doit rester absolument enfermée dans les milieux spécialisés. Moi au contraire je me réjouis de voir une cérémonie des victoires comme celle de 2006, ou de voir du Gainsbourg chez Drucker.

(ceci dit en passant au sujet de la télé : je partage à 100% l'opinion de Rubens, la télé, quand on sait la dompter, est au contraire une alliée. Par exemple j'ai vu samedi un excellent reportage sur Nougaro, sur France 5. Là j'étais très content d'avoir la télé).

6:19 AM  
Blogger Mwanji Ezana said...

seb:

Certes, Gainsbourg n'a jamais renié la popularité, mais je parle plus du style Drucker. Je regarde la télé anglaise, par exemple, et ensuite je me dis que Drucker, c'est vraiment incroyable qu'il soit encore là, quand je vois la vivacité et l'intelligence que d'autres ont. Dans une moindre mesure, même à la télé flamande ils font mieux.

La réaction de Drucker aux victoires de Camille, par exemple, a montré combien il était enfermé dans des codes et condescendant envers tout ce qui s'en écartait. Je doute que cela ait été le cas de Gainsbourg.

12:57 AM  
Anonymous Anonymous said...

Revenant du zenith, je peux vous dire que de là-bas beaucoup de choses étaient pathétiques : pêle-mêle
- à commencer par Drucker, se mélangeant les pinceaux sur 113 - quoi ils viennent du 93 ?-, se trainant au fur et à mesure que l'émission avancait - une rampe à grimper une trentaine de fois produit inexorablement son flot d'acide lactique...
- la nomination de Bumcello pour le meilleur album electro/groove alors que leur animal sophistiqué est rock.
- le duo catastrophique cali/thiefaine - mince pour une fois que Hubert-Félix passe à la tv.
...
je n'ai pas senti veritablement de vent frais mais plutôt un doux parfum de femmes...
Et également ravi de n'avoir vu qu'une seule fois la tronche de Nègre...
Special dedicace à Pauline Croze et à Katerine...j'adore!!

le hérisson

8:44 AM  
Anonymous Anonymous said...

Hey, I recently added a news widget from www.widgetmate.com to my blog. It shows the latest news, and just took a copy and paste to implement. Might interest you too.

7:48 AM  

Post a Comment

<< Home