Saturday, August 27, 2011

Archéologie

Mes bien chers ,
tellement de retard dans les nouvelles qu'il est préférable d'attaquer par de l 'ancien ( à rénover ? )
J'ai passé pas mal de temps ces derniers mois à essayer de mieux comprendre comment se fabrique la musique , de quelles histoires sont nimbées les mystères que jamais nous ne saisirons ...Toutes ces parcelles d 'Histoire qui nous échappent et que nous saisissons au vol .
Pas mal fureté du côté des connections entre le blues , le rock'n'roll , le rhythm and blues, la country , le western swing , la Motown , Stax , Goldwax ...Blancs , noirs , les deux ensemble ( plus souvent que l 'on ne peut le penser )
Des affaires passionnantes et futiles à la fois , qui de James Jamerson ou Carol Kaye joue sur les sessions Motown , qui fait quoi sur quoi ?? qui était où et quand , où est le colonel Moutarde ? L. A ou Detroit , Funk brothers ou Wrecking Crew , tout cela est très compliqué , même les spécialistes les plus névrosés s'y ébrèchent les ratiches ...
En tous cas , je me suis replongé dans Temple of Sounds ( un bouquin qui ne reste jamais très loin de mes chevets ), Good vibrations ( une autre mine , un peu plus en surface ), "Are we still Rolling" ( belles anecdotes sur Mark Hollis )
J 'ai revu mes Beach Boys aussi ( toujours sidérant ) , je n 'avais jamais réalisé que Glen Campbell avait tant fricoté avec eux , je me suis mis à le réécouter(quel acteur fantastique ) , un peu de Bobby Darin aussi , Jackie Wilson , Saggitarius , The Association , The Creation, The Shadows of Knight ( pas mal de garage des 60 ' s aussi )Jackie de Shannon , Randy Newman le jeune , Lee Hazelwood , George Jones ( formidable , on entend à quel point Costello le vénère ) . Retour sur Scott Walker aussi ( belle remise de pendules)
Tina Mason , Brenda Holloway , Bobby Sheen , Lou Johnson , les single Goldwax , pas mal de chose de Menphis ( il s'en est passé des choses là-bas )
Essayer de jouer les passe murail chez Phil Spector , les détectives chez Joe Meek
Qui a engendré qui ?
d'où vient quoi ?
Tout cela est un bordel pas possible tout de même faut pas rêver , sans compter ceux qui veulent récupérer leur part du gâteau , à juste ou (in)juste titre ... Mais bon c 'est cela qui est formidable ce grand flou , on ne comprendra jamais rien à la musique , on ne comprendra toujours que très peu de l 'Histoire et le sens su Monde ne fera que nous échapper ...
( j'écris cela en écoutant le bouleversant " This used to be the home of Johnnie Mae par Eddie Kendricks )/1971 Motown
La question du jour :
Dans la majorité des bouquins , des articles , on pense les choses sur un plan vertical ( chronologique ) mais ce qui nous intéresse dans le cas présent c'est ce qui se passe au même moment ici et ailleurs . Comme si l'on découpait une tranche dans la même année par exemple , on y verrait ( bien sûr ce n 'est pas un scoop ) de fantastiques musiciens de Jazz fricoter avec les soulmen / women les plus enragés , des arrangeurs fabuleux passer d'un monde à un autre ( Orgerman avec Ben E King ! et ce n 'est que le premier exemple qui me vient à l 'esprit ...
Mais le sentiment le plus vif qui m 'étreint , entouré de toutes ces musiques est qu'elles seront toujours ma source mais qu'elles me seront toujours étrangères , que j 'aurais toujours , même au plus près d'elles ce sentiment de " Lost in translation " .
Lorsque j 'écoute George Jones, Dylan, Randy Newman, Charley Patton et et mille autres raconter leurs bouleversantes aventures , j'imagine des espaces , un monde ,je rêve et c 'est bon ... ( l 'Art c 'est fait pour ça non ? )Lorsque je lis les grands auteurs américains ,que je revois de grands films , je touche "leur" monde du doigt , mais l'image de celui-ci m'échappe comme une bulle de savon car il y a toujours quelque chose qui m 'empêchera d'en saisir l'essentiel , comme la prière d'une religion dont je ne connais rien , le chant d'un peuple qui n 'est pas le mien , même si notre peuple est le monde .


1 Comments:

Anonymous Anonymous said...

Good to read you again !
Vu cet été au Festival du Bout du Monde une Yaël Naïm étonnamment rock ! Plein d'autres découvertes aussi...
Congratulations for your latest release (know what I mean!)
TACOUZ

7:50 AM  

Post a Comment

<< Home