Tuesday, March 28, 2006

Petit retour sans fanfare

Petit , car je n 'étais parti ni très loin , ni très longtemps;assez cependant pour être silencieux durant quelques jours , me le pardonnerez-vous?
Il faut avouer que je n 'ai pas l'impression d'avoir une foule de choses passionnantes à dire en attendant ce printemps qui nous nargue .Je suis un peu entre deux saisons moi-même.Dans une dizaine de jours , j'aurai rejoint la pétulante Amérique et mon camarade Michael avec lequel nous avons commencé quelques séances d'écriture de paroles sur "Skype ", ce qui , outre le fait d'être quelque peu surréaliste(chacun ,chaussé d'un casque à chantonner et déclamer d'un côté à l'autre de l'Atlantique ) a le mérite , dans notre situation , d 'être bien pratique il faut l'avouer .
Donc ,une période d'avant , avec ce que cela comporte cette fois de difficultés à avoir une pratique instrumentale sérieuse, à se focaliser et ne pas papillonner ni rêver , se faire happer par la facilité des images, des films , des histoires des autres ...Ces moments de fausse paresse qui ne ressemblent en rien aux vacances dont on rêverait mais plutôt laissent les petits démons de la culpabilité envahir un esprit qui n 'a rien demandé et hésite entre l 'activité concrète et productive et un laisser-hâler peut-être finalement pas usurpé.
L'un allant peut)-être avec l'autre , et ceci expliquant sans doute cela , difficile de se passionner pour une activité discographique globale qui me parait un peu ralentie( est-ce une impression?dîtes-moi, qu'en pensent les statisticiens? ), et qui me font me souvenir des belles choses...Une cuillerée de lovin' spoonful, un, retour en terre "éthiopiques" (la merveilleuse collection de de F.falceto), un peu de Josh Rouse, quelques mesures de Bernard Fowler, et les FABULOUS ...Knickerbockers, d'excellents clônes de scarabés, un retour de JAM-qui était tout de même un sacré groupe.
Voilà pour aujourd'hui, alimentez-moi chers amis , please...

8 Comments:

Blogger Pazpatu said...

Petit moment en apesanteur ici aussi. La faute à un satané morceau qui me trotte gravement dans la tête. Pas uniquement dans la mienne, d'ailleurs, puisqu'on le chante maintenant en famille, autour de l'objet musical noir et miroitant.
Un petit bijou, musique et texte à l'unisson, minimal et pudique, d'Hubert Mounier (Artist Formerly Known As Cleet Boris de l'Affaire Louis Trio) : "Voyager léger".

3:54 AM  
Blogger yvinek said...

love that guy, and I think he could even do better...

4:23 PM  
Blogger yvinek said...

love that guy, and I think he could even do better...

4:23 PM  
Blogger Pazpatu said...

C'est vrai. J'aimerais pouvoir conseiller l'écoute du dernier album de Mounier dans son intégralité, mais malheureusement il est inégal...

6:37 AM  
Anonymous rubens said...

et que penses-tu de son autre album, "le grand huit"?
perso, je l'aime beaucoup..

3:03 PM  
Blogger yvinek said...

..plus une histoire de production ,je pense ... mais le gars a du talent depuis longtemps

3:22 PM  
Blogger Pazpatu said...

Yvinek : Sous-entendriez-vous que Benjamin Biolay est très surfait ;-)
Petite question : vous nous parliez il y a peu de Marie Modiano je crois. Comment est son album ?

Rubens : je n'ai pas entendu "le grand huit", mais par contre j'ai usé jusqu'à la corde "Mobilis in Mobile" époque Affaire Louis Trio.

1:59 AM  
Blogger yvinek said...

Très beau M/M...

3:00 PM  

Post a Comment

<< Home